Couverture 2869311761 Maréchal Marmont

Missions et voyages des Balkans à l'Ukraine
Genèse d'un modèle russe d'expansion coloniale

Texte établi et présenté par Jean-Jacques Tatin-Gourier

Les deux œuvres de Marmont, maréchal du Premier Empire, dont nous publions ici des extraits : son Voyage en Égypte comprenant la traversée de l’Ukraine (1837-1838) et la section de ses Mémoires consacrée à sa gouvernance des Provinces illyriennes, soit la Slovénie et la Croatie actuelles (1856-1857), permettent de comprendre la genèse d’un modèle russe d’expansion coloniale très prégnant dans la France qui, en 1830, se lance à la conquête de l’Algérie.
Marmont revendique la création de ce modèle dans sa gestion des parties croates alors occupées par les Français et en déplore le caractère éphémère, lié à l’effondrement de l‘empire européen créé par Napoléon.
Et c’est précisément ce modèle qu’il affirme retrouver avec enthousiasme dans ce qu’il appelle la « Russie méridionale », en fait l’Ukraine et la Crimée sous contrôle russe depuis la fin du XVIIIe siècle. Son admiration pour la Russie de Nicolas Ier (qui vient de mater l’insurrection polonaise) est absolue : si l’empire français a eu un caractère éphémère, l’empire russe semble engagé sur la voie d’une expansion et d’un progrès illimités.
Ce modèle russe militaro-social d’expansion coloniale sera discuté et vivement critiqué pendant les vingt années qui suivent la conquête de l’Algérie, où Bugeaud lui-même a projeté de mettre en place des « colonies militaires ». Et Marmont sera dénoncé comme propagandiste complaisant et trop zélé des ambitions expansionnistes de l’autocratie russe.

Jean-Jacques Tatin-Gourier est professeur émérite de littérature à l’université de Tours et spécialiste de l’histoire de la pensée politique de 1750 à 1850.

Publié en octobre 2023, 216 pages, 15,5 x 23 cm, bibliographie
21,00 €Histoire | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-176-3
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311745 Lafcadio Hearn

La Légende d'Urashima Tarô et autres histoires de fantômes

Traduit de l'anglais par Philippe Bonnet, préface de Denise Brahimi

Histoires de fantômes mais encore ? Les fantômes sont des revenants, et ce que Lafcadio Hearn veut faire revenir grâce à eux, c’est un passé menacé d’une perte irréparable dès le moment où l’ouverture du pays aux influences étrangères (1868) l’ont livré sans réserve à la modernité.
À cette perte, il oppose le barrage de l’écriture, écrivain lui-même autant que folkloriste et s’aidant de la littérature occidentale qu’il met au service de la mythologie japonaise. Les récits qu’il nous livre sont horrifiques, mais aussi enchanteurs : d’une manière bien à lui, il se bat contre les fantômes ou se laisse séduire par eux, pendant les quatorze ans de vie qu’il leur a consacrés.
Les personnages de ces histoires un peu étranges, du moins les plus impressionnants, sont des fantômes qui, malgré leur apparence, diffèrent des êtres humains, même s’ils partagent avec eux, non sans violence, beaucoup de passions et de sentiments. Amour et effroi se mêlent alors dans un monde où vacillent parfois les limites entre le féerique, le fantastique et le réel.
Lafcadio Hearn lui-même est impliqué dans ce vacillement, car ces fantômes sont aussi les témoins d’un autre temps qui le hante et le fascine, que ce soit le sien ou celui du pays tout entier.

Publié en septembre 2023, 222 pages, 14 x 22 cm
16,00 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-174-9
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311710 Lafcadio Hearn

Kwaïdan
Histoires et études de choses étranges

Traduit de l'anglais par Sabine Boulongne et Jacqueline Lavaud, préface de Denise Brahimi

Quiconque s’intéresse au Japon devrait connaître et aimer Lafcadio Hearn (1850-1904). Il en est ainsi pour les Japonais eux-mêmes, qui lui vouent la plus grande admiration et n’ont pas hésité à adapter son livre au cinéma (Masabi Kobayashi, Kwaïdan, 1965).
En effet, Lafcadio Hearn a su mettre sa sensibilité riche et complexe au service de ce que l’on appelle communément l’âme japonaise, à travers un ensemble de contes populaires, de légendes et de croyances transmises pendant des siècles par la tradition.
De 1890, date de son arrivée à Yokohama, jusqu’à sa mort à Tokyo en 1904, il a pu connaître, notamment grâce à son épouse japonaise, fille de samouraï, un Japon qui commençait à se moderniser, mais restait proche encore de l’imagination du passé.
Les légendes rapportées dans Kwaïdan donnent une idée de toute cette richesse qu’il a voulu sauver. Il y parvient d’autant mieux que, par un admirable mimétisme, il a su se couler dans l’esthétique de son pays d’adoption.

Publié en mars 2023, 180 pages, 14 x 22 cm, Texte intégral
13,57 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-171-8
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311729 Lafcadio Hearn

Kokoro
Au cœur de la vie japonaise

Traduit de l'anglais par Sabine Boulongne et Jacqueline Lavaud, préface de Denise Brahimi

Fils d'un chirurgien de la marine anglaise et d'une Grecque, vagabond assoiffé de voyages, mais aussi traducteur talentueux de Théophile Gautier, de Flaubert et de Maupassant, Lafcadio Hearn découvre à quarante ans le Japon et s'y installe pour ne plus en repartir. Il se convertit au bouddhisme, épouse une Japonaise et consacre à son pays d'adoption de nombreux ouvrages.
Avec Kokoro, sans doute l'un de ses livres les plus émouvants, il nous fait, à travers récits et légendes, un étonnant portrait de la société japonaise, saisie au plus intime de ses mœurs et de ses croyances.
Et l'on est frappé de ce que cette vision en profondeur, donnée par un observateur privilégié en même temps que par un grand écrivain, conserve, presque un siècle après, une extraordinaire vérité, confirmant ainsi que l'âme japonaise a beaucoup moins changé que la réalité matérielle du Japon ne pourrait nous le laisser croire.

Publié en mars 2023, 222 pages, 16 x 22 cm, Texte intégral
14,00 €Littérature | Hors collection | ISBN : 978-2-86931-172-5
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311702 Jean-Pierre Bartoli

L'Harmonie classique et romantique (1750-1900)
Éléments et évolution

Seconde édition revue et augmentée

Devenu une référence, le présent ouvrage définit avec clarté les principes qui gouvernent l’harmonie dans la seconde moitié du XVIIIe siècle. Il décrit ensuite l’enrichissement graduel du vocabulaire et de la syntaxe durant l’essor du romantisme. Il examine enfin la délicate question de l’affaiblissement de la tonalité à l’approche du XXe siècle.

Grâce au relevé des configurations stylistiques les plus éloquentes, cette analyse de cent cinquante années de création musicale met l’accent sur la coexistence de deux logiques souvent contradictoires : celle de la conduite contrapuntique des voix et celle des fonctions harmoniques. Elle trace en outre les lignes de force d’une lente révolution dont les fondements remontent à la constitution même du langage employé.

Au bout de vingt ans, cette indispensable synthèse attendait une réédition révisée et augmentée à la lumière de nouveaux concepts et de l’approfondissement de la pensée de l’auteur. Elle s’appuie sur plus de cent trente exemples musicaux tirés aussi bien d’œuvres du répertoire (Haydn, Mozart, Beethoven, Berlioz, Chopin, Schumann, Liszt, Wagner, Debussy…) que de partitions moins connues mais tout aussi significatives (Clementi, Dussek, Clara Schumann, Heller...).

Jean-Pierre Bartoli est professeur à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. Ses recherches et publications concernent principalement le langage musical des XVIIIe et XIXe siècles, le style de Berlioz, l’exotisme en musique et la sémiologie musicale.

Publié en janvier 2023, 240 pages, 15,5 x 23 cm, 135 exemples musicaux, bibliographie, index
24,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-170-1
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311699 Olivier Class

La Flûte aux XXe et XXIe siècles

La flûte traversière occidentale dispose d’un très riche potentiel qui lui permet de relever le grand défi musical des XXe et XXIe siècles : utiliser le timbre non seulement comme élément d’orchestration, mais surtout comme entité dynamique.
Grâce à la collaboration fructueuse de compositeurs inspirés (Yoshihisa Taïra, Salvatore Sciarrino, Heinz Holliger, Karlheinz Stockhausen, Brian Ferneyhough...) et de flûtistes passionnés adoptant une démarche d’explorateur, voire de chercheur (Pierre-Yves Artaud, Roberto Fabbriciani, Aurèle Nicolet, Kathinka Paasver...), on assiste à l’utilisation de nouvelles techniques de jeu, ainsi qu’à l’élargissement de la famille des flûtes, qui étend sa tessiture à la conquête du grave. C’est aussi vers la flûte que les pionniers de la musique mixte se sont tournés.
On observe également un renouveau des combinaisons instrumentales en musique de chambre ou concertante, donnant lieu à des formations inédites. Enfin, certains flûtistes et compositeurs se prennent au jeu du théâtre musical et revisitent la notion de personnage en impliquant l’instrument et l’instrumentiste.
Si la flûte est sans doute le plus vieil instrument du monde, le répertoire issu de ces recherches offre une approche révolutionnaire, qui s’est développée en moins d’un siècle. Ce livre se propose d’en faire découvrir les multiples facettes.

Professeur de flûte traversière et musicologue, Olivier Class a été membre de l’ensemble In Extremis et du Contemporary European Flute Ensemble eWave. Il a participé à des enregistrements dédiés à Christophe Bertrand, Jean-Paul Dessy et Claudio Gabriele. En tant que musicologue, il a consacré un ouvrage à C. Bertrand et dirigé l’édition des écrits de J.-C. Risset.

Publié en octobre 2022, 264 pages, 15,5 x 23 cm, illustrations musicales, bibliographie
27,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-169-5
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311680 Gérard Le Vot

Chansons d'amour des troubadours
Une anthologie texte et musique

Sujet brûlant que l’amour parfait chanté par les poètes de langue d’oc aux XIIe-XIIIe siècles. Les premiers en Europe, les troubadours ont exalté la fin’amor, ses valeurs de fidélité, de générosité et de dévouement, souvent associées à l’érotisme des amants. La chanson courtoise, ou canso, matérialise par la voix la vérité de l’amour et illustre pleinement par ses paroles un comportement masculin nouveau au service de la dame.
La présente anthologie propose cinquante poèmes avec la musique, les paroles en langue d’oc, la traduction française en regard et des commentaires musicologiques en fin de volume. Les chansons sont classées par ordre alphabétique de noms de troubadours avec un résumé de la vie de leur auteur.
Les mélodies sont notées à partir des manuscrits du Moyen Âge. Les figures des neumes, dessinées au-dessus de la portée, donnent une vue exacte des ligatures et des pauses métriques.
Ce florilège de chansons, qui vient combler un manque éditorial, sera utile à la fois pour le musicien et le poète, l’historien médiéviste, l’étudiant et l’amoureux de la culture occitane.

Gérard Le Vot est l’auteur de Les Troubadours, les chansons et leur musique (Minerve, 2019). En outre, il a donné de nombreux travaux et disques sur la poésie chantée, la musique médiévale et l’esthétique des musiques populaires du XXe siècle. Chanteur et poète, il joue de la harpe et poste des vidéos musicales sur YouTube. Prix Charles Cros 1981, Prix Paul Zumthor 1987.

Publié en septembre 2022, 264 pages, 16,5 x 23 cm, illustrations musicales, bibliographie
27,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-168-8
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311672 Joëlle-Elmyre Doussot

Vocabulaire de l'ornementation baroque

Seconde édition

Inséparable de la redécouverte de la musique dite « baroque », l’art de l’ornementation est un domaine complexe, encore mal connu, parfois mal maîtrisé. Fondé sur les techniques de l’art oratoire et les règles de la rhétorique, l’ornement n’est pas une adjonction facultative, mais bien un élément fondamental du vocabulaire musical. Même adapté à la musique instrumentale, il reste d’origine vocale, donc essentiellement véhicule des passions et des affects.
Force méthodes, dictionnaires, ouvrages théoriques existent, publiés aux XVIIe et XVIIIe siècles, mais, souvent contradictoires, ils témoignent avant tout de la multiplicité des terminologies, pratiques et notations selon les compositeurs européens, ainsi que de leur constante évolution, en fonction des modes et du « bon goût » de l’époque, ultime arbitre. D’où, pour l’interprète moderne, des risques d’anachronisme ou d’un maniérisme sans âme, à l’inverse de l’effet recherché.
Fruit de l’étude de centaines d’œuvres musicales, ainsi que de la plupart des traités existants, cet ouvrage propose une synthèse et une clarification nécessaires, afin d’aider artistes, étudiants ou amateurs à mieux comprendre et utiliser des techniques d’interprétation malheureusement tombées dans l’oubli mais indispensables pour pénétrer cet univers d’une extraordinaire richesse, reflet d’une des périodes les plus fécondes de toute l’histoire de la musique occidentale.

Publié en mai 2022, 192 pages, 15 x 21 cm, bibliographie, index des noms
19,50 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-167-1
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311664 Jean-Yves Bosseur

Musiques traditionnelles et création contemporaine

Les échanges entre les musiques traditionnelles des cinq continents et la création sont au cœur des préoccupations de nombreux compositeurs d’aujourd’hui, jouant incontestablement le rôle de catalyseur. À travers ces interactions, deux directions principa

Les échanges entre les musiques traditionnelles des cinq continents et la création sont au cœur des préoccupations de nombreux compositeurs d’aujourd’hui, jouant incontestablement le rôle de catalyseur. À travers ces interactions, deux directions principales se profilent : l’une implique une sorte de repli sur soi, d’interrogation sur l’aspect identitaire d’une culture ; l’autre, de nature expansive, promet un rayonnement aussi ouvert que possible.
À partir d’œuvres de Messiaen, Stockhausen, Cage, Takemitsu… sont tour à tour explorés des thèmes liés à une nouvelle conception de la pensée modale, à une approche de la temporalité échappant aux normes occidentales, à l’aspiration au dépaysement. Dans les entrecroisements de l’oral et de l’écrit s’est également de plus en plus affirmée la contribution du jazz, du rock et de l’improvisation. Pour les musiciens de toutes origines, ce qui est alors en jeu, c’est une hybridation des cultures. Les moyens électroacoustiques ont été mis eux aussi au service de cette quête de mixité. Dès lors, la musique s’est révélée en mesure de nous donner plus que jamais une leçon de tolérance et d’humanisme en reconnaissant les mérites des différentes civilisations et en suscitant autant de dialogues entre elles.
Plus de trois cents compositeurs de pays très divers sont évoqués, avec l’apport de nombreux témoignages. Un glossaire illustré permet en outre de se repérer dans un entrelacs souvent complexe de références culturelles et ethnomusicologiques.
Compositeur et musicologue, Jean-Yves Bosseur est l’auteur de nombreux ouvrages sur la musique et l’art contemporains, parmi lesquels John Cage, Musiques et arts plastiques, Le Collage d’un art à l’autre, La Musique du XXe siècle à la croisée des arts.

Publié en février 2022, 252 pages, 15,5 x 23 cm, illustrations, bibliographie, index
23,00 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-166-4
Acheter sur Amazon.fr
Couverture 2869311656 Claude Abromont et Eugène de Montalembert

Vocabulaire de l'harmonie

Accord, basse chiffrée, consonance, copula, fausse relation, modulation, progression harmonique et „i sont quelques-unes des entrées d’un Vocabulaire de l’harmonie qui couvre le répertoire dit « harmonique » (de Corelli à Debussy), mais explore de l’Antiquité à la musique la plus récente.
L’harmonie renvoie en musique à des domaines aussi divers que les langages, les styles, les conceptions du temps, les formes, l’expression, la rhétorique, la théorie ou la pédagogie. Au cœur de l’artisanat du compositeur, elle parle des relations entre les notes d’un système donné (harmonie d’intervalles et conception polyphonique, basse continue et harmonie d’accords, harmonie tonale, modale et atonale, timbre, couleur ou texture).
Ce vocabulaire tente de répondre à de nécessaires clarifications autour de notions usuelles, contestées, reformulées tout au long de l’Histoire. Des tableaux commentés (chiffrage, degré, etc.) mettent en regard des traditions nationales, tandis que des exemples, des renvois et un index des noms en facilitent l’usage.
Professeur d’analyse musicale au Conservatoire de Paris, Claude Abromont est l’auteur d’un Petit Précis du commentaire d’écoute (2008), et d’un Guide de l’analyse musicale (2019). Eugène de Montalembert enseigne l’analyse musicale et l’histoire de la musique au Conservatoire de Dijon et à l’Université de Bourgogne. Ensemble, ils ont publié un Guide de la théorie de la musique (2001), un Guide des formes et un Guide des genres de la musique occidentale (2010).

Publié en novembre 2021, 252 pages, 15 x 21 cm, illustrations musicales, bibliographie, index
19,50 €Musique | Musique ouverte | ISBN : 978-2-86931-165-7
Acheter sur Amazon.fr
Site réalisé par David Bonnet © 2005-2024 Tous droits réservés | Page générée en 0.003 secondes | En cache